CCT en Suisse alémanique en 2017?

Lors de l’Assemblée des Membres du Verband Schweizer Medien (VSM) du 22 septembre 2016, les éditeurs ont confirmé leur décision d’entamer des négociations d’une CCT avec impressum et Syndicom. Dans les documents de l’Assemblée figurait un projet de CCT qui contient seulement des règles minimales. Nous travaillons maintenant à notre projet de CCT pour servir de base de négociations.

Nous avons pour cela comparé une liste de demandes avec les résultats du sondage GAV et complété nos demandes et les avons mises face à des conditions de travail dans diverses rédactions et newsrooms. Nous avons discuté avec des journalistes libres et employés de diverses maisons d’édition dans le cadre de rencontres et retravaillé avec eux le projet GAV final. Nous continuerons ces rencontres durant les négociations de la CCT et discuterons au fur et à mesure des étapes de négociations avec nos membres.

En parallèle à ce travail nous occupe la demande des éditeurs suisses-alémaniques (VSM) qu’impressum sorte de l’association. Comme membre associé du VSM, impressum peut prendre la parole lors des assemblées de membres, poser des demandes sans pouvoir voter.  En particulier la décision de l’assemblée des membres du VSM de reprendre les négociations du GAV répond justement à une demande d’impressum. Sans la qualité de membre d’impressum cette ouverture pour des négociations n’existerait pas. Maintenant la présidence du VSM demande comme condition à la négociation du GAV la sortie d’impressum comme membre. Même si impressum est d’un autre avis, il n’y a pas eu de représentant d’impressum à la dernière assemblée des membres des éditeurs suisses-alémaniques – ainsi les membres du VSM pouvaient discuter sans être dérangés du point GAV à l’ordre du jour. Cette possibilité est restée cependant, comme nous l’avons appris, inutilisée, le point de l’ordre du jour ayant été comme beaucoup d’autres approuvé sans discussion. Reste à constater que la qualité de membre associé d’impressum est depuis toujours conforme aux statuts, sinon la présidence du VSM aurait pu décider sans autre d’exclure impressum.

impressum ne peut pas comprendre pourquoi le VSM tient si fort à cette demande. Beaucoup de négociations du GAV des années passées ont montré que jamais il n’y a eu de conflit d’intérêt. Au contraire la qualité de membre d’impressum a souligné que la branche avait besoin d’unité à la place de confrontations. Dans chaque situation il a été montré que la qualité de membre d’impressum est un instrument décisif pour réaliser l’ouverture du VSM vers des négociations du GAV. C’est pourquoi le Comité central d’impressum n’a pas renoncé à cette qualité de membre sans qu’en contre-partie il y a ait une sécurité que le VSM s’intéresse vraiment au GAV, qui tienne compte des exigences des journalistes. Cependant une entrée dans les négociations n’est pas encore une garantie pour un GAV équitable. Le comité d’impressum est cependant conscient que les journalistes ont déjà suffisamment longtemps patienter jusqu’à ce qu’ enfin à nouveau on puisse parler sérieusement de négociations du GAV.  C’est pourquoi impressum n’est pas fermée dans cette question, mais s’emploie à trouver un compromis équitable qui tiendrait compte aussi des souhaits de la Présidence du VSM.

Des invitations répétées à une discussion de la part d’impressum ont été jusqu’ici cependant rejetées par la Présidence du VSM.Nous vous tiendrons au courant de la suite de ce dossier et du début des négociations que nous espérons proche.

Janine Teissl et Urs Thalmann