Christian Campiche

 mon propos

Christian Campiche, 21.12.1948, Lic. sc. pol Genève.
Journaliste, essayiste, romancier, musicien.

Plus de 35 ans dans le journalisme: „Echo“ des Suisses de l'étranger, „Journal d'Yverdon“, ATS Berne (rédaction économique), Lugano et Milan (correspondant), «Construire» (chroniqueur), „Bilan“ (rédacteur en chef adjoint), „Agefi“ (rédacteur en chef adjoint), „Journal de Genève et Gazette de Lausanne“ (chef de la rubrique économique), la „Liberté“ (chef de la rubrique économique), „Lettre hebdomadaire du Journal de Genève et Gazette de Lausanne“ (directeur et rédacteur en chef), „EDITO“ (rédacteur en chef). Journaliste indépendant (La Méduse, Sept.info, CultureEnjeu), chroniqueur à GHI.  

Président d’impressum. Membre du Conseil de fondation du Conseil suisse de la presse. Membre du comité de Presse emblème campagne. Ancien président du Forum des journalistes économiques (Forjec). Fondateur et ancien président de la Société des rédacteurs de «La Liberté». Cofondateur de l'association info-en-danger. Fondateur (en 2003) et animateur du journal en ligne www.lameduse.ch.  

Essais: «Denis de Rougemont, Le Séducteur de l’Occident» (Georg Editeur 1999), "Le Nègre de la Rose" (Editions de l'Hèbe 2004), „Le krach mondial – Chronique d’une débâcle annoncée“ (L’Hèbe 2008), „info popcorn – Enquête au coeur des médias suisses“ (Eclectica 2010).  

Roman: «Montbovon» (Editions de L'Aire, 2015). CD: Mister Merdock (2010), Amor y Revueltas (2015). Cofondateur du tournoi de football impressum.

Ma vision d'impressum

Veiller au respect de la profession

Le journalisme doit affronter plusieurs menaces. L'une d'elles est la perte de la substance du métier qui résulte de l'agonie du modèle économique fondé sur la publicité. Les annonceurs exercent une pression sur le contenu rédactionnel. Pendant plusieurs années, au sein de l'association info-en-danger, j'ai dénoncé personnellement ces dérives, les entorses à la Déclaration des devoirs et droits du journaliste, la collusion entre la publicité et le rédactionnel qui nuit à la qualité dans les journaux. En 2006, j'ai déposé une plainte au Conseil suisse de la presse au nom de l'association info en danger. Le CSP nous a donné raison.

Parallèlement, les patrons de presse sont tentés d' «inventer» de nouvelles sources de revenus au risque de dévier de la vocation du journalisme, qui est l'information.

Il incombe à impressum de travailler à une prise de conscience dans l'opinion et les pouvoirs publics, porter le débat au gouvernement et au parlement par un lobbying actif.  

Défense juridique et conditions de travail
La recherche d'économies affecte la mission d'information du journaliste. Le journaliste n'est pas un robot. CCT au rabais, compressions d'effectifs, mobbing, dumping salarial: le journaliste a toujours moins le temps et les moyens d'exercer correctement et de manière indépendante son travail d'information critique et d'investigation. Trop de patrons de médias considèrent que le journalisme est un métier comme un autre, ce qui n'est pas vrai. Le journaliste a une mission démocratique, celle d'informer le citoyen au plus près de sa conscience.

L'éditeur doit respecter cette mission. Le rôle d'impressum est de conseiller et de défendre ses membres, ce qui est sa mission première, mais aussi veiller au respect de la CCT, là où elle existe. Là où ce n'est pas le cas, comme en Suisse alémanique, l'organisation doit inlassablement tout mettre en oeuvre pour parvenir à l'obtenir.  

Imaginer les médias du futur
Les menaces sur la liberté d'expression ne dérivent plus seulement de la fragilité du modèle économique fondé sur la publicité. Le développement de l'information en ligne et l'explosion des réseaux sociaux ont pris le relais des enjeux majeurs qui interpellent notre organisation professionnelle. impressum se doit d'imaginer le monde de l'information de demain et anticiper les tendances qui affectent déjà quotidiennement le travail des journalistes.  

Christian Campiche,
janvier 2016

Newsletter