L’assistance juridique et la protection juridique d’impressum en Suisse romande donnent les résultats escomptés DEUTSCH

Ces derniers mois, tant l’assistance juridique (fournie par les Secrétaires centraux) que la protection juridique (cas couverts par l’assurance protection juridique avec des avocats de confiance) ont pu faire valoir les droits des membres d’impressum

Un arrangement à l’amiable entre l’employeur et le membre d’impressum qui se solde par un montant aussi conséquent que si un tribunal avait donné entièrement raison au journaliste lésé. Voici ce qu’impressum a obtenu pour un licenciement que nous qualifions d’abusif, voire de discriminatoire, selon la loi sur l’égalité. La résolution du cas a cependant duré plus de six mois. Deux autres cas liés au plan social de 2016 pour 24 Heures et La Tribune de Genève (titres de Tamedia), ont également pu être résolus à l’amiable, à la satisfaction des membres, grâce à l’assurance protection juridique, avec des avocats qui ne travaillent pas au sein de votre Secrétariat central Autre cas de figure couronné de succès. Un Libre régulier, qui travaillait depuis de nombreuses années pour un magazine spécialisé dans la consommation, n’avait rien obtenu lors de sa suppression pure et simple. En première instance, le tribunal a reconnu l’existence d’un contrat de travail, au vu des circonstances, et a obtenu le paiement des vacances non consommées des 5 dernières années de travail. L’employeur fait appel de ce jugement. Au vu des principes favorables pour les Libres énoncés dans l’arrêt de première instance, nous espérons que le jugement en appel soit favorable à notre membre de nouveau et ne manquerons pas de vous en donner des nouvelles. Ces cas – de loin pas exhaustifs – montrent que les membres ont eu raison de ne pas se laisser faire et de se battre et que les moyens mis à la disposition des membres, tant l’assistance que la protection juridique sont adéquats pour la défense des membres.

Newsletter