Action commune de l'ATS, Berner Zeitung et du Bund

Monsieur Supino: «Démanteler, c’est uniformiser!»

Invité du Business Club de Berne ce jeudi 22 mars pour un « Lunch Event » au Bellevue Palace, Pietro Supino, président du conseil d’administration de Tamedia et de l’association des éditeurs privés Médias suisses, tient une conférence sur «comment un groupe de médias fort en Suisse crée des conditions favorables à un journalisme indépendant et à la diversité de la presse".

Pietro Supino ! Celui-là même qui joue un rôle central dans les démantèlements en cours au sein du paysage médiatique suisse, des restructurations qui appauvrissent de plus en plus la diversité dans ce domaine ! Pour souligner toute l’absurdité d’un tel discours, les journalistes du Bund, de la Berner Zeitung et ceux de l’Agence télégraphique suisse (ATS) organisent au même moment une manifestation devant l’Hôtel Bellevue. C’est la première fois qu’ils interviennent ensemble publiquement afin d’attirer l’attention sur les développements alarmants dans la presse. La disparition du pluralisme dans les médias est symbolisée par des masques, tous identiques, à l’effigie de M. Pietro Supino.

  • Depuis le début de l‘année, tous les titres de Tamedia contiennent plusieurs pages identiques conçues par les rédactions communes du groupe. Les journaux régionaux Bund et Berner Zeitung, par exemple, ne se distinguent plus que par leur couverture locale. A court ou moyen terme, la fusion des deux titres semble de plus en plus probable.
  • La semaine passée, le groupe Tamedia a publié ses résultats pour l’année 2017, avec un bénéfice en hausse, atteignant 170 millions de francs. Alors que le montant des dividendes pour les actionnaires n’est pas remis en question, l’entreprise a confirmé la suppression de postes dans ses rédactions, dans le cadre du projet Tamedia 2020 : le personnel actuel est trop nombreux pour la nouvelle structure. Les départs naturels ne suffisant pas, des licenciements seront prononcés prochainement.
  • Tamedia compte parmi les plus gros actionnaires de l’Agence télégraphique suisse (ats) qui vient d’être amputée d’un quart de ses postes. L’ats appartient aux éditeurs suisses, dont Pietro Supino est le président. Ces mêmes éditeurs ont forcé l’ats à réduire ses tarifs, une baisse qui a précipité les difficultés financières qu’affronte l’agence depuis plusieurs mois.

Les situations précaires et délétères au sein des rédactions du Bund, de la Berner Zeitung et de l’ats sont étroitement liées. Ce ne sont pas uniquement les éditeurs solides de médias les plus divers qui sont garants de la pluralité médiatique en Suisse. Ce sont aussi et surtout les rédactions et leurs journalistes. Les démanteler, c’est uniformiser.

Agenda

Jeudi, 30 janvier 2020 de 9h30 à 11h00

à l'Université de Berne, bâtiment vonRoll

En savoir plus

4 février 2020

Audimax ETH, Zurich

En savoir plus

jusqu' au 22.02.2020

à la Bildhalle Zurich

En savoir plus

L'âge d'or du photojournalisme, une exposition à Photobastei Zurich

28.11.2019 - 15.03.2020

En savoir plus

"Vidange" une expo de collègue Jean-Paul Guinnard

du 15.01.-04.04.2020

En savoir plus

Exposition au Musée d'histoire naturelle de Neuchâtel

jusqu'au 05.04.2020

En savoir plus

29.01. - 03.05.2020 au musée de l'Elysée à Lausanne

En savoir plus

Sessions spéciales "Droits des femmes"

5 au 13 mars 2020

18 au 26 juin 2020

17 au 25 septembre 2020

En savoir plus

Newsletter