CONSULTATION AVEC TAMEDIA : LES DÉS ÉTAIENT PIPÉS!

C’est avec une très grosse colère que les Rédactions romandes de Tamedia, Syndicom et Impressum ont appris de Tamedia en cette fin de journée le refus brutal des mesures alternatives proposées afin de sauver Le Matin Semaine print et le licenciement de 36 personnes.

Le traitement violent et expéditif atteste que Tamedia n’a jamais véritablement eu l’intention de donner la moindre chance aux mesures alternatives.

Non content d’avoir joué un jeu de dupe, Tamedia n´accorde aucun respect à l’Office vaudois de conciliation en matière de conflits collectifs. Alors que toute mesure de coercition telle que des licenciements collectifs est interdite tant que cet Office n´a pas terminé son travail, l´éditeur applique les mesures de son projet avec arrogance, d´une part envers ses collaborateurs mais aussi vis-à-vis des institutions judiciaires de notre pays. Alors que les collaborateurs sont encore sous le choc des mesures annoncées, Tamedia a même l´outrecuidance de choisir lui-même les représentants des travailleurs dans le cadre de la négociation de ce plan social!

Face à un tel mépris, les Rédactions romandes, impressum et syndicom réunissent demain leurs membres. Des mesures seront prises. D´ici là, elles somment l’éditeur de ne prononcer aucun licenciement et lui rappellent ses obligations légales et sociales.

Newsletter


Agenda