impressum a appris les licenciements à l'Illustré avec consternation et tristesse

Ce 19 mai 2020, Ringier licencie huit personnes appartenant à la rédaction de l’Illustré. Bien que ces personnes aient également été des victimes de la crise du coronavirus, à l’instar de l’équipe du Régional, impressum est choqué par ces licenciements. En effet, ces licenciements interviennent alors que Ringier a mis ses rédactions au chômage partiel, faisant supporter à l’Etat le paiement des salaires à raison de 70% ou 80%, selon les taux annoncés et a terminé le chômage partiel, licenciant ensuite ses collaborateurs. impressum ne comprend pas pourquoi Ringier licencie ainsi sans égard pour sa responsabilité sociale d’entreprise.

impressum a pris connaissance avec consternation et tristesse des licenciements ce 19 mai 2020 de huit personnes appartenant à la rédaction de l’Illustré. Elles représentaient près d’un tiers  de cette rédaction si bien qu’impressum s’inquiète de la survie du titre presque centenaire et qui appartient au patrimoine romand.

La crise est certes importante. Pour autant, impressum ne comprend pas la raison pour laquelle Ringier licencie actuellement alors que la rédaction était au chômage partiel. Cet instrument, qui permet justement de préserver les emplois et de lutter contre les licenciements, est en vigueur jusqu’au mois de septembre prochain. Il fallait juste ne pas terminer le chômage partiel et continuer de souscrire à cet instrument. impressum soutient que Ringier, s’il bénéficie ou s’il a bénéficié de cet instrument, ne peut licencier sans que des conséquences juridiques s’ensuivent.

Par ailleurs, la Confédération a décidé tout récemment d’une aide urgente pour les médias. Un projet d’aide structurelle sera discuté en juin au Parlement et le canton de Vaud, entre autres cantons, prépare une aide en faveur des médias. Ces nouveaux moyens devraient permettre d’empêcher des licenciements. Aussi, impressum ne comprend pas pourquoi Ringier procède à des licenciements alors que des mesures de soutien aux médias sont en cours.

impressum appelle le groupe Ringier à sa responsabilité sociale d’entreprise et à revenir sur ces licenciements qui sont un mauvais signal pour toute la branche.

impressum se met aux côtés des personnes qui ont été licenciées et est à leur disposition pour des conseils et assistance.

Newsletter