impressum au sujet de la clôture semestrielle de Tamedia: De bons chiffres, de mauvaises nouvelles, en fait des nouvelles uniformisées

impressum attend une stratégie durable pour un journalisme diversifié. Tamedia doit assumer sa responsabilité à l’égard de la société.

impressum, la plus grande organisation professionnelle suisse de journalistes, demande une fois de plus à Tamedia qu’elle développe une stratégie qui n’assure pour le futur pas que le gain mais aussi la diversité du journalisme. Les subventions croisées à l’intérieur du groupe ne doivent plus être un tabou. Il est aussi réaliste de se reposer sur des nouvelles sources financières.

Les résultats semestriels communiqués ce jour par Tamedia montrent un résultat de l’entreprise positif et stable pendant que les revenus provenant des annonces dans les médias imprimés reculent. Pourtant la décision prise par le Conseil d’administration de créer des rédactions centrales et des centres de compétences ne sauvera pas le journalisme mais le détériorera (impressum a pris position la semaine dernière, voir www.impressum.ch)

« Tamedia a la responsabilité de maintenir la diversité journalistique pour la démocratie »
Urs Thalmann directeur d’impressum explique : « Les entreprises de média jouissent de privilèges comme des réductions d’impôt ou la liberté de la presse. Avec ces privilèges elles font chaque année des gains énormes. Qui dit privilèges, dit responsabilité. Tamedia doit maintenir la diversité pour la démocratie directe en Suisse, qui est un petit pays. Mais avec des rédactions centralisées Tamedia sacrifie le journalisme plutôt que de le renforcer ».

Le remplacement de rédactions de journaux au niveau local et régional par seulement deux rédactions centrales pour la Suisse, complété par des centres de compétences n’entraîne selon Tamedia pas de licenciements dans l’immédiat. Pourtant le but de l’exercice est de faire des épargnes. Il est question de 30% dans les années à venir. Une limitation décisive de la diversité de l’information n’est pas évitable selon ces prémices.

Financer et développer le journalisme
impressum tient la stratégie d’épargne de Tamedia comme fondamentalement fausse. Car Tamedia a la responsabilité de maintenir un journalisme diversifié et ancré dans les régions et localement. Et cela serait possible si la direction de l’entreprise le voulait. Car la séparation entre le print et le digital n’est pas coulée dans le bronze, mais elle repose sur une décision d’entreprise, que la direction pourrait aussi changer. Le tabou des subventions croisées entre les différents secteurs de l’entreprise est artificiel, il permet seulement de justifier une optimalisation des gains. Et puis un financement complémentaire par de nouvelles sources financières est aussi possible. Des projets comme « Republik » ou « Bon pour la tête » montrent de tels chemins. impressum demande depuis des années une attitude ouverte des entreprises de médias privées à l’égard d’une aide publique au journalisme (aide directe à la presse).

Newsletter


Agenda

20-21 novembre 2017

Rome

En savoir plus

Jeudi, 23.11.2017 à 19h30 à Lausanne

En savoir plus

21-23 Novembre 2017

Saint-Pétersbourg, Russie

En savoir plus

7.10 - 10.12.2017

Exposition - Ausstellung

En savoir plus

Mercredi, 13 décembre 2017

à l'hôtel Kreuz à Berne

En savoir plus

Délai d'inscription: vendredi 5 janvier 2018

Remise de prix: mercredi 25 avril 2018

En savoir plus

21 octobre 2017 au 28 janvier 2018

En savoir plus