impressum demande le respect de la protection des sources

Affaire Hildebrand: Urs Paul Engeler porte plainte pour avoir été mis sur écoute téléphonique

impressum demande le respect de la protection des sources

Si les éléments avancés par Urs Engeler devaient se confirmer, à savoir que ce journaliste de la Weltwoche ait été mis sur écoute dans le cadre de l'affaire Hildebrand, impressum exige que les responsabilités soient établies. La protection des sources, garantie tant par la Constitution fédérale que par la CEDH, est en effet fondamentale à l'exercice du métier.

Le journaliste de la Weltwoche, Urs Paul Engeler, reproche au Ministère public zurichois de l’avoir mis sur écoute téléphonique dans le cadre de l’affaire Hildebrand. Le pouvoir judiciaire zurichois dément.

impressum demande que cette affaire, que la plus grande organisation des journalistes de Suisse suivra attentivement, soit juridiquement clarifiée. Si les reproches devaient se confirmer, impressum appelle à ce que toutes les conséquences en soient tirées.

Quoiqu’il advienne, impressum rappelle l’importance de la protection des sources pour les journalistes. Le journaliste ne peut remplir son devoir public et démocratique que si les citoyens qui contactent des journalistes sur des affaires présumées illégales peuvent avoir une confiance totale et absolue et être certains que leur identité ne sera en aucun cas dévoilée (article 6 de la déclaration des droits et des devoirs des journalistes). Les autorités doivent impérativement observer les bases légales de la protection des sources journalistiques et interpréter les exceptions de manière très restrictive.

impressum rappelle à cet égard que selon la Cour européenne des droits de l'homme, la protection des sources est "la pierre angulaire" de la liberté d'information.

Selon le Code de procédure pénale, des exceptions à la protection des sources peuvent être ordonnées par le juge uniquement si elles sont nécessaires pour éclaircir les crimes les plus graves. Et même dans ces cas-là, ces exceptions obligent uniquement les journalistes à informer. Elles ne peuvent pas légitimer des écoutes téléphoniques de journalistes, car de telles mesures peuvent être uniquement requises à l’encontre de suspects et non à l’encontre de journalistes.

Agenda

Samstag, 14. März 2020

Zürich

En savoir plus

L'âge d'or du photojournalisme, une exposition à Photobastei Zurich

28.11.2019 - 15.03.2020

En savoir plus

Vendredi, 20 mars 2020 à Fribourg

En savoir plus

06.02. - 29.03.2020

En savoir plus

"Vidange" une expo de collègue Jean-Paul Guinnard

du 15.01.-04.04.2020

En savoir plus

Exposition au Musée d'histoire naturelle de Neuchâtel

jusqu'au 05.04.2020

En savoir plus

29.01. - 03.05.2020 au musée de l'Elysée à Lausanne

En savoir plus

Sessions spéciales "Droits des femmes"

5 au 13 mars 2020

18 au 26 juin 2020

17 au 25 septembre 2020

En savoir plus

Newsletter