Les rédactions romandes veulent de vraies negociations

Les rédactions suspendent leur préavis de grève et posent des conditions strictes pour la reprise des négociations

Réunis en Assemblée générale ce jeudi 30 août 2018, les membres des rédactions romandes de Tamedia ont décidé de suspendre leur préavis de grève agendé pour le 3 septembre 2018.

La volonté des employé-e-s est de laisser une ultime chance à la conciliation avec Tamedia. Une séance devant l’Office de conciliation et d’arbitrage en matière de conflits collectifs du canton de Vaud, saisi par Tamedia, aura lieu le 5 septembre 2018.

Les rédactions ont mandaté leur délégation afin qu’elle demande un calendrier de négociations accéléré qui débute par le plan social pour les licencié-e-s du Matin papier et se poursuive avec des discussions sur l’avenir du groupe et de ses rédactions en Suisse romande.

Les règles de fonctionnement lors de la procédure de conciliation et les conditions que les parties doivent respecter dans ce cadre devront être convenues de manière très stricte et précise.

Par ailleurs, il est impérativement attendu que les sanctions contre les grévistes, comme les retenues arbitraires sur les salaires, devront être levées et la prolongation des délais de congé liée à l’entrée en médiation avec le Conseil d’Etat vaudois devra être strictement respectée.

Une nouvelle assemblée générale aura lieu le 10 septembre 2018, qui déterminera – selon les avancées de la conciliation - les suites à donner au mouvement. En attendant, la grève reste suspendue.

Newsletter


Agenda

Mercredi, 24 octobre 2018, 12h00 à 13h00

Polit-Forum au Käfigturm, Marktgasse 67, Berne

En savoir plus

Expo-Photo

En savoir plus

Samedi 17 novembre

Genève

En savoir plus

Jeudi, 22 novembre à Winterthur

En savoir plus

Exposition d'Hélène Tobler, toute l'année 2018 aux Archives cantonales à Dorigny.

En savoir plus