Résolution – Présidents des sections d’impressum – Appel à la raison au sujet du boycott de C. Constantin contre «Le Nouvelliste»

Réunis dans un Forum, à Berne le 28 septembre 2018, les Présidents de section d’impressum ont adopté à l’unanimité la résolution suivante:

Les Présidents de section d’impressum constatent que le boycott de C. Constantin à l’encontre du Nouvelliste qui a débuté le 23 juillet dure toujours en date du 28 septembre 2018. Ils appellent à la raison M. C. Constantin et lui demandent fermement d’arrêter ce boycott qui est totalement contraire à la liberté de presse. Plus de deux mois ont passé et C. Constantin persiste dans sa mauvaise humeur qui a des conséquences néfastes sur la liberté d’informer.

Le président du FC Sion, Christian Constantin, depuis plus de deux mois interdit à tout photographe et journaliste du Nouvelliste d’accéder au stade du Tourbillon pour couvrir les matches de l’équipe valaisanne. Ce refus d’accréditation se double d’une interdiction totale de communication avec les membres du FC Sion.

impressum dénonce cet acte effectué en violation de la liberté de presse et de la liberté d’informer. Cet acte en effet viole la liberté d’information dont est titulaire chaque citoyen. Répétons les propos de la Présidente de l’APV, la section valaisanne d’impressum, Mme Christine Savioz: «il s’agit d’une réelle et inacceptable atteinte à la liberté de presse. L’APV ne peut cautionner cette décision qui a un impact grave sur le fonctionnement des médias et leur liberté d’action».

Cet acte, outre qu’il viole la liberté d’informer, est un acte contraire à la législation contre la concurrence déloyale. En effet, le boycott constitue un comportement entravant la concurrence: le boycotté voit son activité commerciale restreinte ou même empêchée. Les pratiques de boycott sont illicites lorsqu’elles ne se justifient par aucun intérêt légitime et prépondérant. Le boycott de C. Constantin n’est justifié par aucun intérêt légitime et prépondérant. Il est donc illicite selon le droit contre la concurrence déloyale. La liberté économique et les droits découlant de la liberté du commerce et de l’industrie sont aussi violés (art. 27 Constitution fédérale, 28 Code Civil).

Pour toutes ces raisons, les Présidents des sections d’impressum somment Christian Constantin de cesser immédiatement ce boycott dommageable pour l’intérêt public.

Newsletter


Agenda

Mercredi, 24 octobre 2018, 12h00 à 13h00

Polit-Forum au Käfigturm, Marktgasse 67, Berne

En savoir plus

Expo-Photo

En savoir plus

Samedi 17 novembre

Genève

En savoir plus

Jeudi, 22 novembre à Winterthur

En savoir plus

Exposition d'Hélène Tobler, toute l'année 2018 aux Archives cantonales à Dorigny.

En savoir plus