Affaire Vigousse : une victoire symbolique pour le satirique romand

Aujourd’hui paraît dans les pages de Vigousse le verdict du tribunal civil. Ayant suivi de près l’affaire depuis ses débuts en 2021, impressum se dit satisfait de la décision du Tribunal civil de Lausanne dans l’affaire qui oppose la Commune de Versoix et son secrétaire général à Vigousse. Le juge ne retient qu’une « légère atteinte à l’honneur » à l’encontre du journal satirique romand condamné à payer 1 franc symbolique.

Bien que Vigousse a été condamné par le Tribunal civil de Lausanne, c’est avec soulagement que l’hebdomadaire satirique romand accueille cette décision. En effet, Jean-Luc Wenger, membre d’impressum et auteur de l’article publié le 3 septembre 2021 mis en cause, a vécu deux années compliquées : « L’instruction a débuté en 2021 avec 3 heures d’interrogatoire à la police judiciaire. Depuis, je n’ai pas passé une semaine sans penser à cette affaire », confie-t-il. « En voyant les moyens déployés par les plaignants, j’ai eu peur que notre journal en pâtisse. »

Au final, Vigousse s’en sort quasi indemne. Le tribunal juge que l’article ne porte atteinte que de manière « légère » à l’honneur du secrétaire général de la commune, en relation avec une seule expression utilisée. Le satirique romand ne doit verser qu’un franc symbolique au secrétaire général. impressum se réjouit que le Tribunal ait donné raison à la défense sur la majorité des points. On rappellera ici que le secrétaire général avait demandé 20'000 francs au tribunal en raison de son tort moral. « C’est une victoire au civil, mais une procédure pénale est encore en cours », précise Jean-Luc Wenger.

Le tribunal a également retenu qu’en raison de sa « fonction publique importante », le secrétaire général doit accepter un certain « seuil de tolérance ». A juste titre, il rappelle également les spécificités de la satire qui par définition « vise à exagérer délibérément la réalité, à la détourner, à la banaliser, à la caricaturer et à la tourner en dérision ». Une atteinte a l’honneur ne peut être ainsi être appréciée qu’avec retenue dans ce contexte.  

impressum continue de condamner fermement le comportement de la Commune de Versoix dans ces attaques répétées contre les médias, qui peut s’apparenter à des procédures-bâillons mettant à mal la liberté de la presse. A nouveau, nous rappelons que toutes les procédures judiciaires engagées par la Mairie de Versoix et par son Secrétaire général pour tenter de museler la presse sont financées au moyen des deniers publics, c’est-à-dire par le contribuable. Un mouvement citoyen communal a d’ailleurs lancé une pétition en juillet 2023 pour s’y opposer, dénonçant un « gaspillage » des deniers publics pour alimenter ces démarches judiciaires, estimées par les pétitionnaires à hauteur de CHF 200'000.- aux frais de la commune. Une somme considérable, d’autant plus au vu du franc symbolique qu’elle a permis d’obtenir.

Agenda

Le CFJM propose diverses formations continues

Av. Florimont 1, Lausanne

Lire la suite

Maison du Dessin de Presse, rue Louis-de-Savoie 39, à Morges
Du 15 mars au 20 mai 2024

Lire la suite

20. bis 28. April 2024

akku Kunstplattform, Emmenbrücke

Lire la suite

Photos de Michel Bührer

Du 9 au 20 avril 2024

Forum de l'Hôtel de Ville, Lausanne

Lire la suite

Table ronde, 23 avril 2024 12h15-14h00

CFJM, Florimont 1, 1006 Lausanne

Lire la suite

Newsletter