Année noire pour le journalisme en zone de conflit

Basée à Bruxelles, la Fédération internationale des journalistes (FIJ), aux côtés de Presse Emblème Campagne (PEC), basée à Genève, communiquent sur une année noire pour les journalistes. En 2023, entre 120 et 140 journalistes et professionnels des médias ont été tués en zones de conflits dans le monde.

Selon la Fédération internationale des journalistes (FIJ), à laquelle impressum est affiliée, 120 journalistes et professionnels des médias ont été tués en 2023. Cette année, 68% d’entre eux l'ont été dans le cadre du conflit à Gaza, en Palestine, selon la Fédération. 

Selon le décompte de Presse Emblème Campagne (PEC), 140 journalistes ont été tués l’année dernière, faisant de 2023 l’année la plus meurtrière de ces dix dernières années. Les deux tiers des victimes ont également été recensées au Moyen-Orient, avec près d’un tué par jour au cours des trois derniers mois de l’année à Gaza. Les différences dans les chiffres peuvent être dues à des différences dans la qualification de la profession.

impressum se joint à la FIJ pour condamner ces crimes. La FIJ appelle les gouvernements du monde entier à adopter rapidement une Convention internationale contraignante pour protéger la sécurité et l'indépendance des journalistes. Le texte complet de la proposition de la FIJ est à lire ici.

PEC : Liste des victimes, graphiques sur : https://pressemblem.ch/casualties.shtml

Agenda

Le CFJM propose diverses formations continues

Av. Florimont 1, Lausanne

Lire la suite

Maison du Dessin de Presse, rue Louis-de-Savoie 39, à Morges
Du 15 mars au 20 mai 2024

Lire la suite

20. bis 28. April 2024

akku Kunstplattform, Emmenbrücke

Lire la suite

Photos de Michel Bührer

Du 9 au 20 avril 2024

Forum de l'Hôtel de Ville, Lausanne

Lire la suite

Table ronde, 23 avril 2024 12h15-14h00

CFJM, Florimont 1, 1006 Lausanne

Lire la suite

Newsletter