impressum salue l’acquittement des journalistes tessinois

impressum - Les journalistes suisses salue la décision du Tribunal pénal de Bellinzone qui donne tort au Ministère public du Tessin, lequel avait condamné par ordonnance pénale en février 2017 le directeur de l’hebdomadaire « Il Caffè » pour concurrence déloyale et diffamation répétée, ainsi que trois de ses journalistes pour diffamation répétée.

Quatre journalistes de l'hebdomadaire tessinois "Il Caffé" ont ainsi été acquittés vendredi d'accusations de diffamation et de concurrence déloyale. Ils avaient publié en 2016 une série d'articles sur une faute professionnelle d'un médecin d'une clinique privée luganaise. Le chirurgien avait amputé les deux seins d’une patiente saine, en se trompant de malade.

Mais le procès portait sur les dommages de réputation causés à la clinique Sant’Anna, qui fait partie du réseau GSMN, Genolier-Swiss-Medical-Network. Le Ministère public du Tessin avait estimé que les journalistes avait délibérément nuit à la clinique et avait condamné le directeur du journal pour concurrence déloyale et diffamation répétée, ainsi que les trois journalistes pour « diffamation répétée ». A l’époque, impressum s’était offusquée de l’affaire, soulignant l’incompréhension, l’incohérence et l’hébètement que suscitait cette condamnation grotesque.

Vendredi 4 mai, le tribunal pénal de Bellinzone a au contraire estimé que "Les journalistes n'ont pas exagéré les faits, ils ont tiré des conclusions à partir des informations disponibles".

impressum, qui s’est tenue aux côtés de ces journalistes tout au long des procès, via sa section tessinoise et son président Ruben Rossello, est soulagée de cette décision et saisit cette occasion pour réaffirmer qu’aucun journaliste en Suisse ne devrait être traîné en justice en pareils cas.

Agenda

Aucune actualité disponible.

Newsletter