Ringier licencie: « devenir l’entreprise de médias la plus innovante et leader de Suisse » avec 75 postes en moins

Ringier Médias Suisse (RMS)* annonce, dans un communiqué publié aujourd’hui, vouloir supprimer 75 postes parmi tous les secteurs de RMS. En tant qu’association professionnelle des journalistes suisses, impressum condamne ce nouveau coup dur pour la presse suisse, alors que 2023 a déjà annoncé la disparition de quelque 220 postes entre Tamedia et CH Media.

La restructuration prévue par RSM doit rapprocher les compétences des différentes entités du groupes pour économiser 5% des coûts, selon le communiqué. Ringier Médias Suisse veut ainsi « devenir l’entreprise de médias la plus innovante et leader de Suisse grâce à plus de 20 titres renommés […] » tout en divulguant le nombre de 75 postes supprimer dans ses rangs.

«Je regrette beaucoup que nous ne puissions pas atteindre cet objectif sans supprimer des postes, mais nous estimons qu’il est préférable de procéder à une césure nette et de laisser ensuite le calme s’installer», assure Ladina Heimgartner, CEO du groupe. Pour Livia Lehner, Secrétaire centrale d’impressum, cette stratégie se fait au détriment du personnel: « Il est irresponsable d’exiger de ses employés de propulser ce groupe comme leader du marché tout en coupant aussi largement dans les forces vives. »

Les commissions et le personnel ont été informés aujourd’hui de ces mesures. L’entreprise laisse courir sur dix jours la procédure de consultation, soit jusqu’au 19 janvier 2024. Et la nouvelle orientation de RMS doit commencer à être mise sur pieds dès février 2024. « Là aussi, on lit entre les lignes que la procédure de consultation n’est que poudre aux yeux et que tout est bouclé d’avance dans un agenda serré à dessin », analyse Livia Lehner. Selon elle, la procédure de consultation ne peut offrir un dialogue constructif dans ces conditions.

Pour la Secrétaire centrale, « même si ces mesures ne devaient pas toucher prioritairement les rédactions, il est clair qu’avec une telle diminution du personnel, tous les employés de Ringier, journaliste ou non, verront leur quotidien au travail mis sous pression. » C’est pourquoi impressum se tient à disposition des journalistes de Ringier pour les soutenir collectivement et individuellement. L’Association professionnelle rappelle que ses membres ont droit à un conseil par des spécialistes de la branche et à une protection juridique en cas de besoin.

 

*comprend le groupe Blick, les vingt titres de magazines et de revues les plus diffusés de Suisse, dont Beobachter, Handelszeitung, Bilanz, cash.ch, Tele, Schweizer Illustrierte, Landliebe, Glückspost, L’Illustré, PME, ainsi que l’organisation de commercialisation Ringier Advertising et l’unité d’entreprise Ringier Mediatech & Services

Agenda

Le CFJM propose diverses formations continues

Av. Florimont 1, Lausanne

Lire la suite

Maison du Dessin de Presse, rue Louis-de-Savoie 39, à Morges
Du 15 mars au 20 mai 2024

Lire la suite

20. bis 28. April 2024

akku Kunstplattform, Emmenbrücke

Lire la suite

Photos de Michel Bührer

Du 9 au 20 avril 2024

Forum de l'Hôtel de Ville, Lausanne

Lire la suite

Table ronde, 23 avril 2024 12h15-14h00

CFJM, Florimont 1, 1006 Lausanne

Lire la suite

Newsletter