La fin du «modèle bernois»? Tamedia réduit son personnel dans le journalisme local à Berne

Tamedia compte réunir les rédactions des deux titres bernois, «Der Bund» et «Berner Zeitung», en une seule rédaction à partir d’avril 2021. Les histoires locales et les élections communales de la région bernoise ne seront couvertes par les médias que si elles présentent un intérêt pour toute la Suisse. La rédaction culturelle écrira davantage sur Netflix. La direction de l’entreprise Tamedia l’a laissé entendre dans le cadre d’une information au personnel à Berne.

Jusqu’à présent le «modèle bernois» garantissait une certaine diversité des opinions dans la région: deux quotidiens concurrents de la maison d’édition couvrent l’actualité et garantissent un éventail de thèmes et de positions. Or ce modèle pourrait être condamné à disparaître.

Lors d’une information au personnel le 28 octobre, la direction de Tamedia a annoncé son intention de regrouper les rédactions du «Bund» et de la «Berner Zeitung» en un «Team Berne». Les responsables Marco Boselli et Andreas Schaffner ont également défini les lignes directrices journalistiques: la rédaction fusionnée ne traitera de sujets locaux que si leur importance dépasse le cadre de la région de Berne. Même les élections dans les communes ne trouveront un écho médiatique que si quelque chose d’extraordinaire se produit.

Les rumeurs selon lesquelles la moitié des emplois du «Bund» et de la «Berner Zeitung» pourraient être sacrifiés, sont exagérées, ont indiqué MM. Boselli et Schaffner. Ils ont recommandé à la rédaction culturelle d’écrire plus sur Netflix.

Le syndicat des médias syndicom et l’association professionnelle impressum s’inquiètent d’une insuffisance médiatique dans la région bernoise – précisément au centre politique de la Suisse. En particulier dans les petites communes et les régions rurales, la couverture médiatique indépendante menace de disparaître. Même Berne, la capitale fédérale, manque de diversité médiatique avec un seul quotidien. Où les gens vont-ils apprendre ce qui se passe dans leurs communes? Comment aborder la palette nécessaire de thèmes, d’actualités et d’opinions avec une seule rédaction aux effectifs réduits? impressum et syndicom invitent la direction de Tamedia à discuter de cette question et d’autres questions similaires. Avec sa position de quasi-monopole sur la place médiatique bernoise, l’entreprise porte une grande responsabilité journalistique à l’égard du grand public.

Afin d’atténuer autant que possible les conséquences pour les membres des rédactions concernées au «Bund» et à la «Berner Zeitung», syndicom et impressum soutiennent les commissions du personnel chez Tamedia dans les négociations sur un plan social. Les deux organisations sont en outre disposées à œuvrer conjointement avec la direction de l’entreprise pour réduire, dans la mesure du possible, le nombre de personnes licenciées.

impressum et syndicom sont confiants de pouvoir élaborer une solution sociale pour les personnes concernées lors des négociations. Ce qu’il adviendra de la place médiatique bernoise et de son importance pour la démocratie constitue en revanche une autre question. C’est un sujet que les responsables politiques, la place économique bernoise ainsi que les lecteurs et lectrices doivent aborder avec les syndicats des médias.

Agenda

Le CFJM propose diverses formations continues

Av. Florimont 1, Lausanne

Lire la suite

mercredi 24 janvier, 12h15

CFJM, Rue Florimont 1, 1006 Lausanne

Lire la suite

Deposez votre dossier de candidature entre le 1er février et le 31 mars 2024.

Lire la suite

Vendredi 22 mars 2024, de 10h30 à 17h

Domaine Notre-Dame de la Route - Ch. des Eaux-Vives 17, 1752 Villars-sur-Glâne

Lire la suite

Newsletter