Edgar Bloch

Né le 19.4.54, est journaliste professionnel depuis 1983. Après avoir effectué son stage à la RSR à Lausanne, il est devenu journaliste à la Tribune de Genève, puis chef de la rubrique politique avant de partir à Berne, à titre de journaliste parlementaire.En 1991, il quitte la Tribune de Genève pour l’Hebdo, en charge du dossier européen, avant de faire une collaboration libre de quelques mois au Nouveau Quotidien.

Entre 1993 et 1997, Edgar Bloch quitte le journalisme pour exercer la fonction de chef de communication à l’Office fédéral de l’éducation à Berne. Il retourne toutefois dans la presse au Journal de Genève à Berne et Genève jusqu’à sa disparition en 1998.Edgar Bloch revient dans les relations publiques, à titre de responsable de la communication de la Croix- Rouge suisse, entre 1998 et 2001.

En 2001, il entre à l’Agefi, le quotidien de la finance et de l’économie, d’abord comme rédacteur politique entre Lausanne et Berne, puis chef de la rubrique politique à Lausanne et à Genève. Il a notamment été maître de stage de deux stagiaires dans cette rédaction.

Depuis 2010, Edgar Bloch est journaliste libre. Il a eu plusieurs collaborations avec des journaux associatifs et professionnels économiques, mais également la Liberté, le Quotidien jurassien et 24 Heures. Il a travaillé six mois sur Radio Chablais entre 2012 et 2013 pour effectuer un remplacement d’une consoeur en congématernité.Edgar Bloch est présentement correspondant pour la Suisse du quotidien bruxellois Europolitique/Europolitics, le quotidien des affaires européennes.

Sur le plan de la défense professionnelle, Edgar Bloch a toujours été membre actif d’impressum depuis qu’il est journaliste. Lorsque il a exercé dans le secteur de la communication il est resté membre passif.

Membre du Comité des journalistes Libres Romands, depuis 2 ans, Edgar Bloch s’intéresse à la défense professionnelle, au respect de la CCT et, à titre de maître de stage, à la formation des jeunes journalistes.

Newsletter