impressum et impressum-Vaud dénoncent une atteinte inadmissible à la liberté de la presse par la commune d’Yverdon exercée contre le journal régional " La Région Nord vaudois ". Le licenciement abusif contre sa rédactrice en chef, l'une des rares femmes à occuper de telles fonctions, est particulièrement scandaleux, et tient de pratiques d'un autre âge.

 

Dans son édition du 4 juillet 2019, 24Heures relate les pressions faites par la commune d’Yverdon sur le journal " La Région Nord Vaudois ". Le syndic a en effet reproché que le journal ne fasse pas paraître des photos des syndics présents, ni de retranscrire ses propos lors d’une conférence de presse. La ville d’Yverdon a décidé sur ces faits de suspendre la parution d’une page d’information dans le journal. Selon Dominique Diserens, secrétaire centrale d’impressum : " Que des autorités locales osent exercer de telles pressions sur un journal est une atteinte intolérable à la liberté de la presse ". 24Heures fait également état du licenciement de la rédactrice en chef de ce journal régional Caroline Gebhard, par ailleurs aussi membre du Comité d’impressum Vaud, dans des conditions inacceptables. impressum et impressum Vaud dénoncent aussi ce licenciement qu’elles jugent abusif, tant sur le fond que sur la forme. Pour Edgar Bloch, vice-président d'impressum: " Nous connaissons tous Caroline Gebhard qui est une journaliste engagée, compétente, dévouée et irréprochable. Nous regrettons vivement son licenciement ". Flavienne Wahli Di Matteo, présidente d'impressum vaud, rend hommage à sa consœur: "Caroline Gebhard est une grande professionnelle qui fait l'unanimité dans le milieu du journalisme. Sa rédaction est très choquée par ce départ abrupt après son travail immense accompli ces derniers mois. Je suis stupéfaite par ce qui se passe à Yverdon, deuxième ville du canton de Vaud".