les 41 du Matin

Des membres d’impressum disent merci!

Illustration par Ben

Passé 18 mois de combats, des membres d’impressum faisant partie des 41 du Matin disent merci à leur organisation professionnelle qui s’est battue pour eux dans ce conflit collectif. impressum remercie à son tour les 41 du Matin, car grâce à leur ténacité et à leur engagement, nous avons obtenu un précédent pour les futurs plan sociaux. Leur contribution à ce résultat, qui servira tous nos membres, est inestimable.
Voilà les premiers témoignages:

"Après 16 mois, le dossier des 41 du Matin n’est toujours pas clos. Mais des étapes importantes ont été franchies: l’obtention d’un plan social correct, et le «début» de son versement. Ces résultats n’ont pu être obtenus que grâce à la ténacité des syndicats - impressum en particulier - qui ont réalisé un travail remarquable, et le poursuivent encore avec détermination. Face à Tamedia qui - à coups de manipulations et de mauvaise foi - a compliqué au maximum chaque étape, et continue à le faire, rien n’aurait été possible sans vous. Merci infiniment pour tous vos efforts. Aujourd’hui, c’est une aide précieuse et indispensable pour les ex du Matin, mais et il y a fort à parier que ce travail servira aussi à l’avenir à l’ensemble de la profession."
Anonyme, un/e des 41 du Matin

"Un immense merci aux différentes organisations professionnelles et syndicales pour leur soutien durant ces 18 derniers mois de lutte. Leur encadrement nous a notamment permis de survivre dans l'océan administratif de Tamedia et de garder le cap. En fédérant, ainsi, toutes les énergies, nous avons pu obtenir un plan social bien plus acceptable que celui initialement envisagé."
Fabien, l'un des 41 du Matin

"Je profite de l'occasion pour remercier impressum et vous-même pour votre travail acharné pendant cette période difficile. Le résultat en valait la chandelle, qui plus est avec le précédent que cela va créer. Merci et bravo!"
Anonyme, un/e des 41 du Matin

"Je profite de ce mail pour te remercier encore une fois pour tout le boulot que tu as accompli pour moi et les 41 et pour l’immense soutien qu’impressum m’a apporté. Je sais que votre travail a été titanesque et je vous en remercie."
Anonyme, un/e des 41 du Matin

"impressum m’a accompagné de manière personnalisée et a su défendre avec diplomatie mon cas pourtant très particulier lors d’un licenciement collectif survenu en 2018. Et ce sans se décourager lorsque les choses trainaient en longueur la faute aux manœuvres dilatoires parfois un brin cynique de notre ancien employeur. impressum m’a souvent relancé d’elle-même alors que j’envisageais très sérieusement d’abandonner la bataille. Succomber à cette tentation m’aurait coûté plusieurs dizaines de milliers de francs. Merci encore à impressum donc pour son soutien, son endurance et son efficacité dans cette pénible affaire. C’est avec grand plaisir que je réglerai ma cotisation à l’avenir car j’ai désormais été personnellement témoin de son utilité et de sa rentabilité!"
Anonyme, un/e des 41 du Matin

"Dans notre profession, la nécessité d’appartenir à un syndicat n’est pas toujours considérée à sa juste valeur. On paie trop souvent sa cotisation uniquement pour obtenir sa carte de presse et on oublie tout le reste: la défense collective des intérêts des journalistes face aux éditeurs et aux autres patrons. Pendant des décennies, il s’est agi d’un véritable partenariat, qui s’est notamment traduit par des conventions collectives de travail dignes de ce nom. Depuis vingt ans, la situation a beaucoup évolué dans l’autre sens, autrement dit en notre défaveur, au fil de rapports de forces de plus en plus tendus. J’en veux pour preuve, notamment, les trois conflits violents qui ont récemment touché le monde de la presse chez nous, à l’Hebdo, à l’ATS et au Matin. J’ai vécu personnellement le dernier qui, vous le savez, a duré plus d’un an et qui n’est d’ailleurs toujours pas entièrement réglé à l’heure actuelle. Tout cela pour vous dire que sans l’appui constant et les moyens financiers mis en œuvre par impressum et Syndicom, nous n’aurions tout simplement rien obtenu de substantiel."
Thierry Brandt, Journaliste

Agenda

Samstag, 14. März 2020

Zürich

En savoir plus

L'âge d'or du photojournalisme, une exposition à Photobastei Zurich

28.11.2019 - 15.03.2020

En savoir plus

Vendredi, 20 mars 2020 à Fribourg

En savoir plus

06.02. - 29.03.2020

En savoir plus

"Vidange" une expo de collègue Jean-Paul Guinnard

du 15.01.-04.04.2020

En savoir plus

Exposition au Musée d'histoire naturelle de Neuchâtel

jusqu'au 05.04.2020

En savoir plus

29.01. - 03.05.2020 au musée de l'Elysée à Lausanne

En savoir plus

Sessions spéciales "Droits des femmes"

5 au 13 mars 2020

18 au 26 juin 2020

17 au 25 septembre 2020

En savoir plus

Newsletter