Dumping salarial dans les médias : envoyez-nous les preuves pour faire pression

impressum et syndicom veulent faire appel à la Commission Tripartite (CT) de la Confédération qui a la possibilité d'introduire un contrat-type de travail impliquant des salaires minimaux. Pour que cette démarche aboutisse, envoyez-nous des documents que nous pourrons utiliser comme preuves ! Pour cela, des documents – qui seront anonymisés – provenant de toutes les régions linguistiques du pays nous seront utiles.

Les négociations en cours pour un GAV pour la Suisse alémanique et le Tessin ne trouvent pas d’issues satisfaisantes. Nettement inférieure aux conditions proposées en Suisse romande, la dernière offre de Verband Schweizer Medien (VSM) propose un salaire minimum de 4'800 francs, soit 1'000 francs de moins que celui pratiqué en Romandie. Pour les journalistes pigistes réguliers, seule une recommandation est envisagée, et pour un honoraire journalier de 400 francs, soit 184 francs de moins que pour leurs collègues romands. Les délégués d'impressum ont exprimé une opposition unanime à cette proposition de GAV, et VSM refuse maintenant de faire une meilleure offre aux journalistes.

impressum et syndicom envisagent donc de faire appel à la Commission tripartite (CT) de la Confédération pour poursuivre le dialogue. En observant le marché du travail, cette Commission peut ouvrir des enquêtes dans les branches où des pratiques de dumping salarial sont soupçonnées. Si la Commission constate une sous-enchère abusive et répétée par rapport à un salaire de référence, elle peut prendre différentes mesures, comme demander au Conseil fédéral d'introduire un contrat-type de travail prévoyant un salaire minimum obligatoire.

Par le passé, cette Commission tripartite a déjà invité l'association des éditeurs à s'asseoir à la table des négociations. Mais aucune enquête n’avait été ouverte, car VSM s'était montrée prête à négocier un GAV pour la Suisse alémanique et le Tessin. Comme elle ne souhaite plus entrer en matière pour un GAV convenable pour les journalistes suisses, la balle est à nouveau dans le camp de la Commission tripartite.

Afin que la commission tripartite prenne position, elle doit avoir la preuve que les salaires dans la branche des médias sont toujours plus bas. Pour cela, impressum s’engage en récoltant des documents qui prouvent cet état de fait. Soutenez cette démarche en nous faisant parvenir des documents qui attestent des bas salaires et des tarifs dérisoires rémunérant actuellement le travail journalistique. Pour cela, des documents – qui seront anonymisés – provenant de toutes les régions linguistiques du pays nous seront utiles.

Agenda

Le CFJM propose diverses formations continues

Av. Florimont 1, Lausanne

Lire la suite

Dessin de presse et sport

Exposition du 22 juin au 16 septembre 2024

Rue Louis-de-Savoie 39, 1110 Morges

Lire la suite

Le secrétariat est à la disposition des membres pendant les mois d'été. 

Veuillez noter que la centrale téléphonique sera fermée le vendredi du 1er juillet au 30 août 2024.

Lire la suite

Newsletter