Journaliste condamné par justice vaudoise - impressum consterné

La condamnation pénale du journaliste Jean-Luc Wenger est une attaque anticonstitutionnelle contre la liberté de la presse. Le fait qu'une commune utilise de l'argent public pour une stratégie de «SLAPP» contre les médias est révoltant. Monsieur Jean-Luc Wenger et son avocat Charles Poncet font recours contre cette décision. impressum les félicite et les soutient dans leur démarche.

impressum, la plus grande organisation de journalistes de Suisse, est consternée par la condamnation de son membre, le journaliste Jean-Luc Wenger. En effet, ce dernier été reconnu coupable de diffamation par la justice vaudoise en première instance. Le journaliste avait publié un article dans le magazine satirique «Vigousse» dans lequel il citait des déclarations d'habitants et d'employés communaux de la commune de Versoix.

 

Avant la publication, Jean-Luc Wenger avait invité par e-mail la Mairie et la Direction de Versoix à prendre position, invitation pour laquelle il n’a reçu aucune réponse (par l'intermédiaire de son avocat, le Secrétaire communal a fait savoir qu'il attachait de l'importance au fait que cette invitation était adressée à l'adresse générale de la commune et non directement à lui. La version initiale de ce communiqué de presse a été adaptée en conséquence.)

 

Il est entre autres reproché à Wenger d'avoir refusé de nommer les personnes interrogées. Ce reproche est inadmissible, la protection des sources étant protégée par la Constitution fédérale, le droit pénal et le droit de procédure pénale ainsi que par la Convention européenne des droits de l’homme. La protection des sources est et doit rester un pilier important de la liberté d'information et de la liberté de la presse

 

En outre, la commune de Versoix a engagé une procédure civile contre Wenger et intente également un procès contre d'autres médias. impressum voit dans cette démarche massive et exagérée une stratégie visant à museler les médias sur la base de ce qu'il est convenu d'appeler les "SLAPP" (Strategic lawsuit against public participation, une tactique qui rend les médias ou les représentants de la société civile indésirables, au moyen de vague de procès et des frais de justice liés, incapables d'agir). Le fait qu'une commune choisisse une telle procédure et utilise pour cela des sommes importantes de fonds publics est également à dénoncer.

Agenda

JournaFONDS vise à stimuler les projets d’enquête et de reportage journalistique sur des sujets d’intérêt public.

Délai candidature: 31.10.2022.

Lire la suite

Sessions spéciales “Droits des femmes”

19 septembre au 6 octobre 2022

Lire la suite

Fotostiftung Winterthur

11.06.–16.10.2022

Lire la suite

10.06. - 20.11.22

Lire la suite

Newsletter