Tamedia : Plan social cadre conclu en Suisse alémanique un an après le début des négociations

Le plan social impressum, la Coordination des rédactions-Tamedia de la Suisse romande a servi de base

Un an après le début des négociations, les parties sont parvenues à un compromis devant la commission fédérale de conciliation. impressum et la commission faîtière du personnel estiment que le résultat est correct. La base de l'accord est le plan social de la Suisse Romande, qui avait été conclu en été entre impressum, la Coordination des Rédactions et Tamedia.

En août 2020, Tamedia a annoncé un énorme projet d'économies de 70 millions de francs. Peu après, la commission faîtière du personnel, impressum et syndicom en Suisse alémanique ont entamé des négociations pour un plan social cadre. Depuis lors, impressum a accompagné les négociations hebdomadaires et les préparatifs du comité faîtier. Si les négociations se sont d'abord déroulées à Zurich, la délégation des employés n'a pas été découragée par les vidéoconférences liées à Corona pendant l'hiver.  

Cependant, du point de vue d’impressum et de la Commission faîtière du personnel (Peko), Tamedia ne s'est pas laissé amadouer par un bon plan social, si bien que les négociations se sont arrêtées en mars 2021. Lors de plusieurs vidéoconférences, la délégation des employés a interrogé les rédactions de Tamedia des différents sites sur le résultat préliminaire des négociations. Ils se sont également prononcés contre l'offre de Tamedia et ont exigé un plan social avec de meilleures prestations. Malgré ce message clair, Tamedia n'a pas voulu faire d'autres concessions substantielles.

C'est pourquoi, fin avril 2021, la délégation des employés s'est rendue à l'Office fédéral de conciliation pour le règlement des conflits collectifs de travail. La commission fédérale d'arbitrage a fixé une audience de règlement pour septembre. Lundi, les parties ont convenu d'appliquer le plan social cadre de la Suisse romande en Suisse alémanique également, avec quelques changements mineurs.

En fin de compte, la persévérance des délégations de négociation des deux côtés du Röstigraben a porté ses fruits. Les deux régions linguistiques ont largement contribué à ce bon résultat. Vu que les négociations avaient commencé plus tôt en Suisse alémanique, cela a permis à la Coordination des Rédactions et impressum en Suisse romande de commencer les négociations sur de meilleures bases.  En outre, la convention collective de travail et l’accord interne des rédactions Tamedia en Suisse romande ont fourni une base de partenariat social pour le déroulement beaucoup plus rapide des négociations. Il en va aussi du soutien du Président de l’autorité vaudoise de conciliation qui a contribué à ce que les parties concluent un accord en Suisse romande. Grâce à leur persévérance, ils ont finalement pu conclure un plan social qui s'applique désormais à l'ensemble de la Suisse.

Malgré un plan social décent, impressum exige que Tamedia réduise les licenciements au minimum. Il ne faut pas nuire à la qualité du journalisme et Tamedia a la responsabilité de tenir compte de la situation personnelle des employés méritants.

Agenda

Aucune actualité disponible.

Newsletter